Informations, Dernières Minutes, Interviews

Interview de Serge ERNST

Interview de Serge ERNST
Pour vous présenter, si vous étiez...
Une couleur ?
Le vieux rose

Une forme ?
Une bonne forme

Un outil ?
Un quoi ?

Un chiffre ?
Le 13

Un livre ?
Une BD, bien entendu !

Une femme ?
Melle Jeanne

Un homme ?
Gaston

Quelle question n'aimeriez-vous pas que l'on vous pose ?
Si on devient riche en faisant de la BD son métier. Cela me met toujours de mauvaise humeur.

Est-ce que vous n'en n'avez pas marre de buller ?
Jusqu'à présent, non, et ça fait 41 ans que ça dure...

Quel auteur de BD auriez-vous aimé interviewer ?
Franquin ! Ce n'est pas un souhait, c'est une réalité : j'ai eu l'occasion de le rencontrer 3 fois et à chaque fois j'étais comme un petit garçon devant son idole...

Est-ce que vos parents savent que vous êtes dessinateur de BD ?
Et ils ne m'avaient même pas découragés de faire ce métier à l'époque...

Avez-vous déjà réglé des comptes à travers vos BD ?
Pas à travers la BD...

Quelle case vous manque-t-il ?
Aucune, puisque j'ai même fait une série qui s'appelait LES CASES DE L'ONCLE ERNST.

Est-ce que vous êtes casé ?
Complètement !

Y-a-t-il une vie après le festival de BD d'Anzin-Saint-Aubin ?
Oui, le Festival BD d'Éauze ! Hahaha !

A quel puits puisez-vous votre inspiration ? Puits de lumière ? Puits de science ? Puy du Fou ? Puis, c'est tout...
Puits de Zidrou.

Quelle est votre actualité ?
Boule à Zéro (tome 5) - Ed. Bamboo

Pourquoi avoir choisi un héros qui a une tête de lapin ?
Lapin sans oreilles, alors...

Est-ce que vous avez l'adresse de son terrier ?
Pas jojo, son adresse... On n'aime pas y rester...

Que représente pour vous Le Festival de la BD d'Anzin-Saint-Aubin ?
Un incontournable auquel on est toujours ravis de revenir !